Le Magistère est une formation généraliste, n’est-ce pas un handicap ?

Le Magistère de Sciences de Gestion se rapproche des programmes Grande École des Business Schools françaises (HEC, ESSEC, EM Lyon, etc.) qui délivrent des masters en management très généralistes. Et comme pour les business school, le fait que le Magistère soit généraliste n’est pas un handicap car en milieu professionnel on attend que les individus aient une compréhension globale, une tête bien faite et une capacité à apprendre vite car il sera formé à son arrivée. De plus, l’alternance permet à la fois de se découvrir des appétences et de se spécialiser. Pour les personnes qui voudraient absolument compléter leur formation, il est possible de poursuivre son cursus avec un master spécialisé.

Concrètement, à quoi mène le Magistère ?

Le Magistère offre des débouchés dans un grand nombre de domaine : Finance,  Audit, RH, Conseil, Marketing, … Une grande partie des étudiants trouvent un emploi avant la fin du cursus.  D’autres part, il est possible de continuer sur un master spécialisé ou un master of science (Msc) à Dauphine ou dans des business schools grâce à l’absence d’une année de césure, présente dans la plupart des formations de Management.

Le Magistère est-il payant ?

En ce qui concerne les années de L3 et de M2, l’entreprise de l’alternant prend en charge l’intégralité des frais de scolarité. Pour l’année de M1, les frais de scolarité sont à la charge de l’étudiant et suivent la grille des Masters de Grand Établissement de Dauphine. 

Comment se déroulent les oraux d’entretien ?

Les oraux se décomposent en deux parties. Tout d’abord l’étudiant est invité à répondre à un QCM de culture générale sur un ordinateur. Puis, s’ensuit un entretien de motivation et de personnalité en présence d’un des directeurs de la formation ainsi que d’un ancien élève ou d’un professeur du programme.

Est-il important d’avoir un projet professionnel bien défini pour intégrer le Magistère ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir un projet précis au moment d’entrer au Magistère, le vaste programme scolaire et les alternances sont justement un très bon moyen d’affiner son projet. Cependant, avoir quelques idées ou même un projet clairement défini permet d’orienter sa recherche d’alternance afin de se spécialiser dès la première année.. 

Le rythme d’alternance est-il difficile à suivre ?

Le rythme est exigeant mais surmontable.  Avec de l’organisation et l’entraide propre au Magistère, il est tout à fait possible d’assumer les cours, l’entreprise et une vie associative.

Quels sont les profils qui rejoignent le magistère ?

Une promotion du magistère est composée d’une trentaine d’étudiants répartis de manière équilibrée entre femmes et hommes. La promotion est composée pour approximativement 50% d’étudiants ayant validé 2 années de licence à Dauphine 

(Tous campus confondus), 30% d’étudiants de classes préparatoires (ENS Cachan, Khâgnes, Maths Sup), et 20% d’étudiants ayant complété 2 années de licence dans une autre université française ou étrangère. Plus généralement, le parcours et les notes sont importants mais non déterminants de la sélection du profil, la formation recherche avant tout des étudiants qui ont des touches personnelles fortes à apporter : passions, projets, expériences professionnelles, etc.

Est-ce qu’il y a une sélection entre 2 années ?

Une fois entré dans le magistère il n’y a plus aucune sélection entre les années. Il suffit de valider l’ensemble des unités d’enseignement avec une moyenne de 10 pour passer à l’année supérieure.

Est-ce que c’est compliqué de trouver un contrat d’apprentissage ?

Une fois les résultats d’admission obtenus fin avril vous disposez d’une période qui s’étend jusqu’à fin novembre, laissant tout le temps pour la prospection. Outre cette période de recherche très ample, la réputation du magistère et de l’université facilite grandement la recherche d’un contrat d’apprentissage. De plus, grâce aux relations qu’entretient le magistère avec de nombreuses entreprises, de multiples offres sont proposées aux étudiants du magistère. Enfin une grande partie des postes qu’occupent actuellement des étudiants sont renouvelés et, eux aussi, proposés aux nouveaux arrivants. Il n’est donc jamais arrivé qu’un étudiant ne trouve pas de contrat d’alternance.

 

Est-ce qu’il faut fournir des tests de langue pour intégrer le magistère ?

 

Aucun test de langue n’est requis pour intégrer le magistère, cependant tout test certifiant un niveau dans une langue valorisera votre dossier.

Pour rappel, la deuxième année du magistère devra se réaliser entièrement à l’étranger. Tout départ est conditionné à l’obtention de résultats suffisants aux tests de langue (TOEFLS, IELTS…). Il sera donc nécessaire de passer un/des test/s de certification de niveau en langues étrangères avant les affectations dans les différentes destinations qui se décideront début novembre de la L3.

Comment se déroule la phase de sélection des étudiants ?

Les candidats sont invités à déposer un dossier entre le 18 janvier et le 15 mars 2021, dans lequel ils renseignent leurs résultats universitaires, leurs résultats aux différents tests de langue (optionnel), et ajoutent CV, lettre de motivation, lettres de recommandation (optionnel), ainsi que tout élément qui pourrait valoriser leur dossier. L’évaluation de ce dossier permettra d’établir une liste d’admissibilité aux oraux qui se dérouleront du 1er au 15 avril 2021. Quelques jours avant le début des oraux, les étudiants admissibles devront passer un QCM sur des notions de droit, comptabilité et économie de L1/L2 et des questions de culture générale. Pas de panique, une mauvaise note au test n’est pas rédhibitoire.  Une fois l’entretien passé, les résultats définitifs d’admission sont communiqués.

L’entretien permet d’avoir un aperçu global d’une personnalité et d’un parcours, il ne s’agit plus d’évaluer des acquis académiques, mais de déceler la motivation, et les particularités de l’étudiant qui feront la différence.

Est-ce que l’on parvient à trouver du temps pour soi en magistère ?

Le rythme du magistère est intense, et la charge de travail est importante, mais avec une organisation correcte il est tout à fait possible de conserver une pratique sportive, un engagement associatif, ou tout simplement du temps libre.

Quels sont les domaines d’alternance ?

Le magistère permet d’intégrer des alternances qui couvrent des domaines d’activité très vastes, de la gestion des ressources humaines, à la finance, en passant par le contrôle de gestion, la RSE et le marketing.

Est-il possible de rejoindre ou quitter le magistère au milieu du parcours ?

 

Tout l’esprit du magistère repose sur un parcours en 3 ans, mais, s’il n’est pas possible d’intégrer le magistère en deuxième ou troisième année, il reste possible de le quitter à tout moment. En complétant avec succès la première année de magistère vous obtiendrez le diplôme de Licence 3 qui vous permettra d’intégrer des parcours de niveau master en cas de départ.

Il est possible d’intégrer le magistère en ayant déjà validé une licence, mais l’intégration se fera en première année du magistère.

Quels sont les débouchés du magistère ?

 

Le magistère est une formation généraliste. Elle offre, à son issue, à la fois la possibilité de s’intégrer directement sur le marché du travail (en finance, marketing, RH, gestion de projet) mais aussi bien de se spécialiser dans une grande variété de domaines après l’obtention du diplôme. Globalement, le magistère donne toutes les clefs aux étudiants pour comprendre le fonctionnement d’une organisation, à eux ensuite de construire leur voie.